La valeur du jour à Paris - Rothschild & Co : résultats semestriels accueillis froidement

(AOF) - Rothschild & Co chute de 8,05% à 33,70 euros, soit la seconde plus mauvaise performance du marché SRD au lendemain de l'annonce de résultats en nette baisse au premier semestre. Le groupe fin...


(AOF) - Rothschild & Co chute de 8,05% à 33,70 euros, soit la seconde plus mauvaise performance du marché SRD au lendemain de l'annonce de résultats en nette baisse au premier semestre. Le groupe financier a enregistré un recul de 19% de son résultat avant impôt à 414 millions d’euros pour des revenus en hausse de 2% à 1,38 milliard. L'activité d’investissement et de dette privée (Merchant Banking) a pesé sur les comptes de Rothschild & Co du fait de la chute de 34,6% à 121 millions d’euros de son résultat imposable.

Ces métiers avaient généré au premier semestre 2021 " des revenus d'investissement d'un niveau exceptionnel ".

Le résultat avant impôt a par ailleurs reculé de 1% à 163 millions d'euros dans le conseil financier et augmenté de 22% à 71 millions d'euros dans la Banque privée et gestion d'actifs.

Les actifs sous gestion de cette dernière division ont reculé de 4% (ou 4,3 milliards d'euros) à 99,6 milliards d'euros au 30 juin 2022, avec un effet de marché négatif de 9,1 milliards d'euros, faisant plus que compenser une collecte nette de 1,8 milliard d'euros.

S'agissant de ses perspectives, Rothschild & Co se dit confiant " quant à la poursuite des niveaux d'activité actuels au cours du deuxième semestre " dans le conseil financier. " Cependant, plusieurs facteurs macroéconomiques ont un impact négatif sur la finalisation de certaines transactions, en particulier dans le conseil en financement, mais également pour celui en fusions-et acquisitions ", prévient la société.

L'activité de Banque privée et Gestion d'actifs devrait, elle, voir les actifs sous gestion continuer leur baisse en raison de mauvaises performances des marchés. Cette tendance pèsera sur les commissions de gestion.

Concernant le métier de Merchant Banking, la croissance des revenus récurrents se " poursuivra conformément aux levées de fonds et aux plans de déploiement de capital pour 2022 ".




AOF - EN SAVOIR PLUS



Points-clés

- Groupe de conseil financier indépendant créé il y a plus de deux siècles ;
- Revenus de 2,9 Md€, répartis entre le conseil pour 66 %, la banque privée et gestion d’actifs pour 25 % et le capital-investissement et dette privée (11,3 Mds€ d’actifs sous gestion) pour 9 % ;
- Modèle économique fondé sur trois piliers :  le conseil : fortes positions à l’international -6ème rang mondial par les revenus et 4ème par le nombre de transactions conclues- avec une approche globale entre fusions-acquisitions,  conseil stratégique et restructuration de la dette / la banque privée et la gestion d’actifs (104 Mds€) : essentiellement en Europe / le capital-investissement et la dette privée (18,3 Mds€ d’actifs sous gestion) ;
- Historique de retour aux actionnaires et de croissance des revenus à long terme ;
- Renforcement du concert familial dans le capital, contrôlé à 54,1 % en actions et 68,2 % en droits de vote, David de Rothschild présidant le conseil de surveillance de 15 membres et Alexandre de Rothschild le conseil de gérance ;
- Solidité de la situation financière avec 3,1 Mds€ de capitaux propres, un Tier 1 élevé de 21,3% et des actifs liquides à 58 % du total des actifs.


Enjeux

- Stratégie spécifique pour chaque activité : conseil : renforcer la position de leader en Eruope, accroître les parts de marché aux Etats-Unis, accélérer la croissance dans le reste du monde et dégager plus de synergies entre les activités (10 à 20 % des entrées de capitaux en gestion d’actifs proviennent du conseil et du capital investissement) / gestion d’actifs : accélérer la croissance dans les 3 pays cœur de métier (France, Suisse et Royaume-Uni), réduire les coûts et porter la marge autour de 80 %, dégager plus de synergies n poursuivre l’intégration de l’ex-Martin Maurel / capital investissement : accroitre les revenus récurrents, renforcer le positionnement de spécialiste des midcaps en Europe et Etats-Unis ;
- Stratégie d’innovation centrée sur la sécurité des systèmes d’information ;
- Stratégie environnementale de neutralité carbone d’ici 2030 : 70 % de réduction des émissions de CO2 vs 2018 via le transfert vers les techniques d’élimination du carbone et 91  d’électricité tirée de sources renouvelables, partenariats dans la biodiversité et la reforestation, élargissement de l’offre de fonds « verts » ;
- Intégration des acquisitions- le britannique Livingstone, spécialisé dans le conseil aux entreprises de taille moyenne, la banque suisse Pâris bertrand, la fintech française Scalens- et des implantations –en gestion privée en Espagne.


Défis

- Forte disparité entre les marges, celle du capital-investissement étant très supérieure aux deux autres activités ;
- Impact de la guerre Russie-Ukraine : refus de nouvelles affaires de la part des clients russes ;
- Impact de l’inflation : vers des conditions de marchés plus difficiles ; 
- Anticipation 2022 : dans le conseil financier maintien des niveaux records jusqu’à la fin du 1er semestre, mise en valeur du pipeline renforcé en 2021 dans la banque privée & gestion d’actifs et croissance des revenus récurrents dans le merchant banking ;
- Programme de rachat d’actions et acomptes sur le dividende de 3,79 € au titre de 2021.


2022 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Société(s) citée(s) :
Société(s) citée(s) :