Wall Street calme le jeu, après deux séances de rebond

Après deux séances consécutives de net rebond, Wall Street stoppe sa progression et reprend son souffle ce mardi, dans une actualité économique et financière qui reste limitée en ce début de semaine o...

Après deux séances consécutives de net rebond, Wall Street stoppe sa progression et reprend son souffle ce mardi, dans une actualité économique et financière qui reste limitée en ce début de semaine outre-Atlantique. Les prochains chiffres de l'inflation US, attendus dès demain, devraient être d'une grande importance. Toute poussée des prix au-delà des attentes serait interprétée comme un argument supplémentaire en faveur d'une hausse des taux plus rapide que prévu de la part de la Fed. Le Dow Jones perd actuellement 0,32% à 24.523 pts, le Nasdaq est stable à 6.980 pts et le S&P500 recule de 0,28% à 2.648 pts.

L'indice des prix US à la consommation du mois de janvier 2018 sera communiqué demain à 14h30 (consensus +0,3% en comparaison du mois antérieur et +0,2% hors alimentaire et énergie / +2% et +1,7%, respectivement, en glissement annuel). Les ventes de détail pour le mois de janvier seront également annoncées demain à 14h30.

Le président Donald Trump a présenté hier son budget pour 2019. Ce budget est basé sur des hypothèses économiques assez optimistes, Trump envisageant notamment une croissance de 3% cette année. Le consensus des économistes est quant à lui logé à 2,4%. Le budget de Trump a été proposé au Congrès. Le président américain ambitionne de réduire de 3.000 Mds$ le déficit, tout en finançant son fameux mur à la frontière mexicaine et en augmentant les dépenses militaires. Un plan d'infrastructure de 200 Mds$ a par ailleurs été révélé.

LES VALEURS

PepsiCo (stable) a publié ses résultats du quatrième trimestre. Les revenus sont de 19,53 Mds$, contre 19,52 Mds$ un an plus tôt (+2,3% de croissance organique). La perte nette s'affiche à 710 M$, contre un bénéfice de 1,40 Md$ un an avant. La perte par action ressort à 0,50$, contre un bénéfice par action de 0,97$ sur la même période de l'exercice précédent. En base ajustée, le bénéfice par action s'élève à 1,31$, contre 1,20$ il y a un an. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice ajusté par action de 1,30$, pour des revenus de 19,4 Mds$. Sur l'ensemble de l'année 2017, le groupe affiche des revenus de 63,5 Mds$, en hausse de 1%, un bénéfice de 4,86 Mds$, en recul de 23%, et un bénéfice par action ajusté de 5,23$. Pour l'année 2018, PepsiCo anticipe une croissance des revenus au moins comparable à celle de 2017, et un bpa de 5,70$. Enfin, le groupe annonce une hausse de 15% de son dividende annuel, qui passe ainsi de 3,22 à 3,71$ par action, ainsi qu'un nouveau programme de rachats d'actions de 15 Mds$.

Walgreens (+1%) convoiterait AmerisourceBergen (+7%). Walgreens Boots Alliance aurait approché le distributeur pharmaceutique AmerisourceBergen en vue d'une éventuelle acquisition, selon les rumeurs actuelles, dont le 'Wall Street Journal' se fait notamment l'écho.

Xerox (-2%). Carl Icahn et Darwin Deason demandent aux actionnaires de Xerox de s'opposer aux plans de cession du groupe au Japonais Fujifilm Holdings. L'opération de plus de 6 milliards de dollars n'est donc pas du goût de l'activiste de renom Icahn. Carl Icahn et Deason détiennent ensemble plus de 15% du capital du géant des imprimantes et photocopieurs. Les deux actionnaires mécontents critiquent la structure de l'opération et son montant jugé trop pingre.

Cisco Systems (stable), soutenu hier par une note positive de broker, restera sous surveillance. Le groupe publiera demain soir, mercredi 14 février 2018, après la clôture de Wall Street, ses résultats du second trimestre fiscal. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 0,59$, pour des revenus de 11,8 Mds$. Un an avant, sur la même période, le groupe avait enregistré un bénéfice par action de 0,57$ et des revenus de 11,6 Mds$. Lors de la publication précédente (T1 fiscal), Cisco avait annoncé viser, sur le T2, un bpa entre 0,58 et 0,60$, pour une croissance des revenus entre 1 et 3% en glissement annuel.

Apple, plus importante capitalisation boursière, est stable actuellement, après une envolée de 4% hier, et un gain de près de 1% vendredi dernier.

Société(s) citée(s) :
Société(s) citée(s) :