La valeur du jour en Europe SUDZUCKER en repli après un trimestre difficile

(AOF) - Südzucker fond de plus de 3% à 15,37 euros à Francfort, pénalisé par des résultats trimestriels dégradés liés à la chute des cours du sucre. Le propriétaire en France de Saint Louis Sucre a ré...


(AOF) - Südzucker fond de plus de 3% à 15,37 euros à Francfort, pénalisé par des résultats trimestriels dégradés liés à la chute des cours du sucre. Le propriétaire en France de Saint Louis Sucre a réalisé au premier trimestre de son exercice 2019/2020 un résultat net en repli de 73,6% à 11 millions d'euros. Le résultat opérationnel a reculé de 40% à 47 millions pour un Ebitda en baisse de 15,3% à 117 millions. Le chiffre d'affaires du sucrier a cédé 3,5% à 1,68 milliard. Sur la période de trois mois close fin mai, le cours du sucre a perdu 5%.

La livre cote actuellement 0,1248 dollar après être tombé en mai à 0,1145 dollar, soit plus bas niveau depuis début septembre. Le sucre est pénalisé par la fin des quotas en Europe et un excès d'offre mondial.

Dans son communiqué, le groupe a indiqué que les ventes de sa branche sucre avait reculé de 16% à 581 millions d'euros. Sa perte opérationnelle atteint 36 millions, contre un bénéfice de 8 millions un an plus tôt.

Südzucker a confirmé sa prévision d'un résultat opérationnel consolidé 2019/2020 compris entre 0 et 100 millions d'euros. Le chiffre d'affaires est attendu entre 6,7 et 7 milliards après 6,8 milliards en 2018/2019.




AOF - EN SAVOIR PLUS

Agroalimentaire


Dans un secteur en profonde mutation, pour lequel le mieux-manger est une préoccupation croissante des consommateurs, les acteurs se renouvellent. Ils font évoluer leur portefeuille pour réduire leur exposition aux catégories controversées. Ainsi Mondelez (marques Lu, Côte d'Or notamment) se positionne sur le " snacking made right ", alliant plaisir et bien manger. Nestlé (Guigoz, Nesquik, ou Kit-Kat) a cédé sa division confiserie américaine. PepsiCo, le premier à se remettre en cause, continue de revoir ses recettes et lance des innovations plus saines. Quant à Fleury Michon, il a investi sur une gamme de charcuterie sans nitrite.
En revanche Kraft Heinz, qui n'a pas su s'adapter à l'évolution des habitudes alimentaires, a dû déprécier la valeur de ses fromages Kraft ou de ses hot dogs Oscar Mayer. Il a ainsi enregistré une perte nette comptable de 10,2 milliards de dollars sur 2018.

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Société(s) citée(s) :
Société(s) citée(s) :