La valeur du jour en Europe - Novartis : une nouvelle stratégie mal accueillie

(AOF) - Novartis perd près d'1% à 75,05 francs suisses. Les investisseurs ne semblent pour l'heure pas convaincu par la nouvelle stratégie du laboratoire pharmaceutique présentée ce matin. Le géant bâ...


(AOF) - Novartis perd près d'1% à 75,05 francs suisses. Les investisseurs ne semblent pour l'heure pas convaincu par la nouvelle stratégie du laboratoire pharmaceutique présentée ce matin. Le géant bâlois entend se transformer en "pure player" de l'innovation médicale, soit des nouveaux traitements sous ordonnance. Il entend également renforcer sa présence aux Etats-Unis où il compte devenir l'un des cinq premiers laboratoires d'ici 2027. Novartis compte par ailleurs figurer dans le "top 3" des groupes pharmaceutiques en Chine tout en conservant des positions de premier plan en Allemagne et au Japon.

Afin d'atteindre ces objectifs, le Suisse, en passe de se séparer de son activité de génériques, Sandoz, va se concentrer sur huit grandes marques de médicaments.

Cosentyx, Entresto, Zolgensma, Kisqali, Kesimpta, Leqvio, Pluvicto et Scemblix présentent en effet un potentiel de ventes maximales de plusieurs milliards de dollars, assure Novartis.

D'un point de vue financier, le groupe table sur une croissance annuelle moyenne des ventes de 4% jusqu'en 2027 et sur une marge opérationnelle "core" supérieure à 40% à moyen et long terme, contre 33% au premier semestre 2022.

Novartis assure enfin que son allocation disciplinée du capital lui permettra d'équilibrer la poursuite des investissements dans l'entreprise et le retour du capital à nos actionnaires.

A cet égard, le groupe a déjà distribué 53 milliards de dollars à ses actionnaires entre 2017 et 2021.




AOF - EN SAVOIR PLUS



Une course inéluctable aux nouveaux blockbusters

Le brevet du produit vedette de Merck, l'anticancéreux Keytruda, qui représente plus de 35% de ses ventes, arrive à échéance en 2028. En dépit de la perte, depuis 2019, des brevets de ses trois produits vedette (Avastin, Herceptine, Rituxan) Roche a su, lui, renouveler son portefeuille en mettant sur le marché de nouvelles molécules. Toutefois la découverte et le lancement de nouveaux médicaments sont de plus en plus coûteux. AstraZeneca dépense environ 6 milliards de dollars par an en R&D dans une industrie pharmaceutique où la durée de vie d'un brevet ne dure que dix à quinze ans. Cela amène les laboratoires à se désengager de certaines activités. Ainsi J&J, Pfizer, GSK et, sans doute, Novartis prochainement préfèrent se recentrer sur les médicaments de spécialité et abandonnent toute activité annexe.

2022 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Société(s) citée(s) :
Société(s) citée(s) :