La valeur du jour en Europe - Le secteur bancaire en repli : la FBE s'exprime sur les dividendes

(AOF) - Le secteur bancaire européen est sous pression comme le reste des marchés actions européens. Deutsche Bank perd 7,08% à 5,89 euros, HSBC 3,77% à 525 pence, Santander 6,93% à 2,28 euros, Unicre...


(AOF) - Le secteur bancaire européen est sous pression comme le reste des marchés actions européens. Deutsche Bank perd 7,08% à 5,89 euros, HSBC 3,77% à 525 pence, Santander 6,93% à 2,28 euros, Unicredit 6,69% à 7,71 euros et BNP Paribas, 5,75% à 29,195 euros. Dans une lettre adressée au président du conseil de surveillance de la Banque centrale européenne, la Fédération bancaire de l'Union européenne (FBE) appelle les établissements à faire preuve de retenue s'agissant de leur distribution de dividendes. Les banques sont actuellement soumises à une pression croissante pour suspendre les dividendes.

La FBE souligne que toutes les institutions financières européennes tiennent compte de l'extrême incertitude qui entoure l'impact de la crise du Coronavirus sur l'économie et vont privilégier la solvabilité afin de pouvoir financer l'économie.

Elle est " fermement convaincue " que toute décision prise par une banque de ne pas verser les dividendes de 2019 à ce stade, doit tenir compte de la perception des investisseurs quant à la solvabilité du secteur bancaire européen et des attentes des actionnaires.

" Lorsque les distributions de dividendes de 2019 et les rachats d'actions n'ont pas encore été votés par les actionnaires, certaines banques pourraient décider, en raison de spécificités nationales ou d'un choix individuel, qu'une partie ou la totalité du montant soit affectée aux réserves, jusqu'à ce qu'il y ait une meilleure visibilité des effets de la crise, auquel moment ils pourraient être distribués aux actionnaires ", peut-on lire par ailleurs dans cette lettre.

Pour Scope, suspendre le versement du dividende est une mesure de prudence, mais une telle décision a aussi comme point négatif de rendre moins attrayante les banques alors qu'elle pourrait avoir besoin de support. Priver les investisseurs institutionnels de rendements pourrait détourner le flux de capitaux vers d'autres secteurs, en particulier de la part des institutions qui dépendent des rendements de leurs investissements pour faire face à leurs engagements en matière de pensions, d'assurance et autres.

Interrogé par AOF, BNP Paribas a indiqué que l'Assemblée générale " se tiendra à la date convenue et en ce qui concerne le dividende, il sera payé suivant les résolutions déjà passées qui seront soumises au vote des actionnaires ".

Credit Agricole a pour sa part indiqué que " le dividende est déjà provisionné donc la solvabilité affichée par le groupe tient compte du paiement du dividende annoncé ".

Société Générale rappelle de son côté qu'elle a communiqué le 18 mars l'avis de réunion de l'assemblée générale du groupe qui aura lieu le 19 mai. Les résolutions soumises au vote lors de l'AG incluent notamment le montant du dividende de 2,20 euros par action au titre de l'exercice 2019 avec mise en paiement le 28 mai.

Pour 2020, la FBE estime que les banques cotées en bourse ne devraient pas augmenter leurs dividendes ou procéder à des rachats d'actions afin de préserver au maximum leur capital et que les conseils d'administration des banques décideront de la politique de dividende et du montant distribué en fin d'année.




2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Société(s) citée(s) :
Société(s) citée(s) :