La valeur du jour en Europe INNOGY suit la tendance malgré une hausse des résultats au premier semestre

(AOF) - Innogy baisse de 1,29% à 36,375 euros dans un marché déprimé après sa publication de résultats semestriels. Le distributeur d'énergie allemand filiale à hauteur de 76,8% de RWE a publié un rés...


(AOF) - Innogy baisse de 1,29% à 36,375 euros dans un marché déprimé après sa publication de résultats semestriels. Le distributeur d'énergie allemand filiale à hauteur de 76,8% de RWE a publié un résultat net ajusté en hausse de 15,81% à 857 millions d'euros. Le bénéfice d'exploitation (Ebit) s'est élevé à 1,73 milliard d'euros en hausse de 3,5%.

Au premier semestre de 2017, Innogy a vendu 129,8 milliards de kWh d'électricité, soit 5% de plus que dans la même période l'an dernier. Cela résulte principalement de la conquête de nouveaux clients. À l'inverse, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas / Belgique, Innogy a perdu des clients résidentiels et des petites entreprises.

Les ventes de gaz ont diminué d'environ 4% à 128 milliards de kWh du fait d'une perte de contrats dans certains pays d'Europe de l'Est, mais aussi aux Pays-Bas / Belgique et au Royaume-Uni.

A cette occasion Innogy a confirmé que sa filiale anglaise, Npower ne devrait pas réaliser de bénéfices cette année notant un "paysage concurrentiel qui reste très difficile dans le commerce de détail". Malgré cet environnement, la filiale a acquis 50 000 nouveaux clients au deuxième trimestre.

Par ailleurs, le groupe a confirmé ses prévisions annuelles. Le résultat net ajusté est ainsi attendu à plus de 1,2 milliard d'euros pour un Ebit ajusté autour de 2,9 milliards et un Ebitda ajusté autour de 4,4 milliards d'euros.






AOF - EN SAVOIR PLUS

Services aux collectivités

Sous l'effet des fusions et acquisitions, le secteur mondial des utilities est en pleine reconfiguration. Selon une étude d'AT Kearney, 1040 opérations de ce type ont été annoncées dans le monde en 2016, pour un total de 329 milliards de dollars, montant record en valeur. AT Kearney estime que le marché bénéficie d'abord des cessions d'actifs opérées par les grands énergéticiens européens.
Comme le souligne le cabinet de conseil et d'audit PwC, l'année 2016 a été un exercice record en matière de fusions-acquisitions dans l'énergie : près de 300 milliards de dollars, en hausse de 47% par rapport à 2015. Et effectivement l'Europe a joué un rôle essentiel dans cette accélération car les transactions sur ce continent ont bondi de 25%, à 49 milliards de dollars. En France, 45 opérations de fusions-acquisitions ont été recensées en 2016, pour une valeur totale de 5,4 milliards de dollars. La prise de participation minoritaire de CNP Assurances et de la Caisse des dépôts (CDC) dans Réseau de transport d'électricité (RTE), la filiale d'EDF, pour 4,6 milliards de dollars, a surpassé toutes les autres.


2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Société(s) citée(s) :
Société(s) citée(s) :