La valeur du jour en Europe ACERINOX lâché par Nippon Steel

(AOF) - Acerinox cède 6,4% à 10,13 euros, pénalisé par la sortie partielle de son capital de l'un de ses principaux actionnaires, Nippon Steel. Ce dernier réduit de moitié sa participation dans le sid...


(AOF) - Acerinox cède 6,4% à 10,13 euros, pénalisé par la sortie partielle de son capital de l'un de ses principaux actionnaires, Nippon Steel. Ce dernier réduit de moitié sa participation dans le sidérurgiste espagnol, soit 7,9%, pour environ 218,1 millions d'euros. Ce montant fait ressortir un prix de 10,2 euros pour chacun des 21,4 millions de titres vendus. Le japonais a consenti une décote de 5,7% par rapport au cours de clôture d'Acerinox jeudi soir. Nippon Steel pourrait céder le solde de sa participation après la période usuelle de blocage.

Il s'agit d'une mauvaise nouvelle pour le fleuron industriel espagnol. Après une année 2020 marquée par la pandémie, Acerinox remonte rapidement la pente.

Au premier trimestre 2021, son bénéfice net a bondi de 177% à 78 millions d'euros pour un Ebitda en hausse de 90% à 161 millions.

La semaine dernière, Deutsche Bank avait confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 15 euros sur Acerinox à l'occasion d'une étude sur le secteur de l'acier.

Le broker allemand affichait sa confiance dans un secteur soutenu par la reprise économique mondiale et profitant à plein de la hausse des prix aux Etats-Unis, en Europe et dans d'autres marchés liée à des goulots d'étranglement dans les chaînes approvisionnement.

Acerinox était la valeur préférée du bureau d'études au sein du sous-secteur de l'acier inoxydable.






AOF - EN SAVOIR PLUS



Le nickel, métal clé de la transition écologique


Le succès des véhicules électriques, dont les batteries sont fabriquées en nickel, va faire exploser la demande de ce métal. Cette demande devrait grimper à 1 million de tonnes d'ici à 2030, contre 100.000 aujourd'hui. Les principaux gisements se trouvent en Indonésie et les industriels craignent que les projets en cours ne soient pas suffisants pour répondre à la demande. Tesla est donc entré en discussions avec le plus grand groupe minier au monde, BHP, pour sécuriser son approvisionnement. Les négociations portent notamment sur le prix. Le patron de Tesla, Elon Musk, pointe également les enjeux environnementaux liés à l'extraction du nickel : une tonne de ce métal génère au moins 10 tonnes de résidus miniers.

2021 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance