La valeur du jour à Paris Orpea : pas de dividende et accord de financement avec les banques

(AOF) - Mal orienté en début de matinée, Orpea progresse désormais de 2,04% à 24,51 euros par action. Au cœur du scandale depuis la publication du livre « Les Fossoyeurs », l’exploitant d’Ehpad a fait...


(AOF) - Mal orienté en début de matinée, Orpea progresse désormais de 2,04% à 24,51 euros par action. Au cœur du scandale depuis la publication du livre « Les Fossoyeurs », l’exploitant d’Ehpad a fait le point aujourd’hui sur sa situation financière. Le groupe fait face à des enjeux de financements majeurs en raison de ses investissements pour le développement de son parc immobilier et d’un échéancier important de sa dette.

Dans ce contexte, Orpea ne proposera pas le versement d'un dividende au titre de son exercice 2021. De plus, il a conclu un accord de principe avec ses principaux partenaires bancaires. Cela représente un apport de nouveaux financements via un crédit-syndiqué sécurisé d'un montant de 1,73 milliard d'euros. S'y ajoute la mise en place d'un prêt à terme optionnel syndiqué pour un montant maximum d'1,5 milliard d'euros.

" Cet accord avec les banques répond au contexte actuel d'incertitudes qui pèse sur Orpea ainsi qu'à un accès fermé aux marchés financiers et au ralentissement du programme de cessions d'actifs initialement envisagé ", explique le groupe.

Afin de désendetter son bilan, Orpea entend réaliser plus de 3 milliards d'euros de cessions d'ici fin 2025 dont au moins 1 milliard d'euros d'ici fin 2023.

L'an dernier, Orpea a vu son bénéfice net (part du groupe) chuter de 59,3 % à 65,2 millions d'euros. Il est plombé par 83 millions d'euros de provisions pour risques et charges relatives aux risques estimés au titre des années 2017-2021, suite aux inspections administratives dont le groupe a fait l'objet en France ainsi que 48 millions d'euros liés à des dépréciations de valeurs d'actifs.

A fin décembre 2021, la dette financière nette du groupe s'établissait à 7,89 milliards d'euros, en hausse de 1,23 milliard sur un an.

Concernant ses perspectives 2022, Orpea dit demeurer confiant sur la dynamique de croissance de son chiffre d'affaires. Lors du premier trimestre, ce dernier a atteint 1,12 milliard d'euros, en progression de 9% sur un an, dont 5 % de croissance organique.

Toutefois, l'exploitant d'Ehpad prévient que la rentabilité opérationnelle sera affectée par " l'environnement inflationniste défavorable, impactant plus spécifiquement les coûts de l'énergie et les salaires dans certains pays ". De plus, le groupe devra faire face à des charges exceptionnelles liées à la gestion de la crise et de ses conséquences.




AOF - EN SAVOIR PLUS



Points-clés


- Numéro 1 européen de la prise en charge globale de la dépendance avec plus de 116 000  lits et 1 156 établissements dans 23 pays, créé en 1989 ;

- Chiffre d’affaires de 4,3 Mds€, réparti entre la France-Bénélux pour 60 %, l’Europe centrale pour 26 %, l’Europe de l’est pour 9 %, la péninsule ibérique et l’Amérique latine (Brésil, Chili et Uruguay) pour 5 % puis la Chine ;

- Modèle de création de valeur fondé sur 4 piliers : l’investissement dans l’humain, la qualité du service évaluée régulièrement, une organisation adaptée au développement à l’international dans les localisations à fort pouvoir d’achat, la détention à 50 % de l’immobilier (47 % en 2020) ;

- Capital éclaté (14,5 % pour le fonds de retraite canadien CPPIB et 5 % pour FFP de la famille Peugeot), Philippe Charrier présidant le conseil d’administration de 13 membres, Yves Le Masne étant directeur général ;
- Bilan tendu avec 3,6 Mds€ de capitaux propres face à 6,7 Mds€ de dettes nettes, accrues par la croissance externe.


Enjeux

- Organisation opérationnelle décentralisée visant à la maîtrise de l’internationalisation du groupe présent dans 23 pays, avec des équipes de direction pour chaque zone géographique et une harmonisation des procédures et contrôles menés par le siège ;
- Stratégie d’innovation d’anticipation des prises en charge de la fragilité humaine : 
Open innovation avec 108 projets autour de la santé & soin, de la restauration & hospitalité, de la construction et des process / recherche universitaire avec près de 30 projets innovants / 100% des nouvelles constructions certifiées HQE / réduction de 5 % des consommations d’énergie;
- Feuille de route environnementale 2023 : 100% des appels d’offres comprenant une évaluation RSE / 100% des fournisseurs signataires de la charte achats responsables / 100% des nouvelles constructions certifiées HQE /réduction de 5 % des consommations d’énergie / 1er lancement d’un emprunt vert en mars ;
- Après l’acquisition des murs de 3 maisons de retraite allemandes, succès du partenariat conclu avec Icade Santé dans le développement en Europe ;
- Réservoir de croissance apporté par les 26 000 lits en construction et renforcé par les 6 acquisitions réalisées au 1er semestre.


Défis

- Reconquête des investisseurs après l’effondrement de la valorisation dû à la publication d’un essai –Les Fossoyeurs- sur les maltraitances subies par des résidents de maisons de retraite du groupe, les pratiques de marge arrière et sur la surcharge de travail des salariés ;
- Programme de rachat d’actions.



L’oncologie soutient les performances des laboratoires

L’oncologie a généré 163 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2021 (sur un total pour l’industrie de 613 milliards), en hausse de 11,9 %, selon GlobalData. Sa croissance annuelle moyenne atteint 15,4 % sur les vingt dernières années. Ce segment, qui est de plus en plus compétitif, est dominé par quelques poids lourds tels que MSD (Merck & Co. Inc), Roche, BMS.
L

immuno-oncologie, la spécialité qui tire ce marché depuis dix ans, soutient la recherche. GlobalData  estime que ce segment pourrait atteindre 180 milliards en 2026. Les grands acteurs cherchent à se renforcer sur ce créneau. Pfizer a acquis récemment la biotech ­canadienne Trillium Therapeutics pour 2,3 milliards de dollars. Suite à cette opération, le groupe américain met la main sur deux molécules prometteuses dans le traitement du cancer du sang.

2022 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Société(s) citée(s) :
Société(s) citée(s) :