La valeur du jour à Paris - DASSAULT SYSTEMES accélère dans la santé en rachetant Medidata pour 5,8 milliards de dollars

(AOF) - Dassault Systèmes s’apprête à réaliser la plus importante acquisition de son histoire : Medidata Solutions. Le groupe technologique français propose 5,8 milliards de dollars en valeur d’entrep...


(AOF) - Dassault Systèmes s’apprête à réaliser la plus importante acquisition de son histoire : Medidata Solutions. Le groupe technologique français propose 5,8 milliards de dollars en valeur d’entreprise pour racheter l’éditeur de logiciels spécialisé dans le suivi et l’optimisation des essais cliniques. En Bourse, l’action Dassault Systèmes perd 1,21% à 134,80 euros. Cette réaction négative pourrait s’expliquer par le fait que cette opération ne répond pas aux critères habituels de M&A de Dassault Systèmes (acquisition d’hommes et de technologies principalement), avance Invest Securities.

Dassault Systèmes propose 92,25 dollars par action en numéraire, sachant que le titre Medidata Solutions cotait 94,75 dollars hier à Wall Street. Le titre avait cependant bondi en avril à la suite d'un article de Bloomberg à propos de son rachat par la firme française.

Medidata Solutions a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires en croissance de 17% à 635,7 millions de dollars pour un bénéfice net en progression de 9% à 51,9 millions.

La société intégrera la division sciences de la vie du groupe, BioVia, créée en 2014 à la suite de l'acquisition d'Accelerys, qui fournit des solutions pour la recherche fondamentale des grandes sociétés pharmaceutiques. Oddo BHF précise que l'offre de Medidata est complémentaire de celle d'Accelerys. Son logiciel Cloud permet aux sociétés Pharmaceutiques, Biotech, Medtech et aux organismes de recherche sous contrat de gérer leurs développement et essais cliniques.

L'analyste juge qu'elle est cohérente avec la stratégie du groupe : le management de Dassault Systèmes n'a jamais caché son ambition de faire de la Santé l'un des secteurs clés du groupe. Selon le management, il dispose d'un potentiel au moins aussi important que celui des métiers historiques du groupe (automobile, aéronautique, industrie), ajoute Invest Securities.

Sur le plan financier, l'opération devrait être relutive à partir de 2020. Invest Securities juge que la relution sera limitée (+5% sur le bénéfice par action), étant donné la valorisation. L'offre fait ressortir des multiples de ratio de valeur d'entreprise sur chiffre d'affaires et sur Ebit de respectivement 7,8 et 41 pour 2019. " Ce qui peut paraître élevé à première vue mais il s'agit de multiples finalement plutôt en bas de fourchette des standards actuels ", tempère Oddo BHF. Salesforce vient ainsi de racheter Tableau sur des ratios respectifs de 11,5 et 89.

L'acquisition de Medidata Solutions sera financée par 4 milliards d'euros de dettes (1 milliard d'euros de prêt à terme et 3 milliards d'euros de crédit relais à refinancer par tranches obligataires échelonnées) et 1,3 milliard d'euros de trésorerie. La trésorerie disponible en caisse sera de 1,8 milliard d'euros.




AOF - EN SAVOIR PLUS




Les points forts de la valeur


- Leader mondial, avec un tiers de parts de marché, des logiciels PLM de gestion du cycle de vie des produits visant à concevoir et fabriquer les produits des clients ;
- Répartition équilibrée du portefeuille de clientèle (transport et mobilité pour 31 %, nouvelles industries pour 31 %, équipement industriel pour 16 %, spatial-défense pour 13 % et services pour 9%);
- Revenus de 3,23 Mds€ réparti entre l’Europe pour 43 %, les Amérique pour 30 % et l’Asie pour 27 % ; 
- Modèle économique de type "social industry experience" : services en ligne, mobilité et simplicité d’utilisation en matière de collaboration autour de l’innovation et d’apport de l’expérience 3d / création de connaissances et de savoir-faire requis pour une utilisation adéquate des solutions proposées / modélisation des expériences ;
- Stratégie de croissance : création de valeur avec la plateforme 3DExperience / centrage des solutions sur 12 secteurs / offre cloud, renforcée par la prise de contrôle de Outscale, la plus étendue au monde / création de valeur pour chacune des marques - BIOVIA, CATIA, DELMIA, ENOVIA, EXALEAD, GEOVIA, SIMULIA, SOLIDWORKS, 3Dvia, 3DExcite / maillage des zones géographiques par 12 organisations régionales ;
- Récurrence de plus de 70 % du chiffre d'affaires des logiciels ;
- Situation financière très saine ;
- Publications de bénéfices régulièrement supérieures au consensus.


Les points faibles de la valeur

- Environnement macro-économique volatile en Asie ;
- Effet négatif de la cherté de l’euro contre les autres grandes monnaies ;
- Risque de contraction des commandes de la part du secteur informatique et hautes technologies ;
- Forte volatilité du titre à ses plus hauts historiques début 2018.


Comment suivre la valeur

- Communication financière réputée « réaliste » et révision progressive des prévisions au fur et à mesure de l’année ;

- Sensibilité boursière aux déclarations de SAP ;
- Programme ambitieux « 2018-2023 » visant à un doublement du bénéfice par action de 6 € grâce à :
 une part de marché de 33 %, en hausse de 3 points / la montée en puissance de 3DEXPERIENCE et les nouveaux moteurs de croissance telle la récente Marketplace ;
-  Accueil commercial à l’ouverture de la plateforme 3DExpérience aux clients et partenaires ;
- Rumeurs récurrentes d’entrée au CAC 40 ;                                                            - Valeur non opéable, détenue à 40,87 % par le groupe Marcel Dassault, 6,03 % par Charles Edelstenne, et 1,26 % par Bernard Charlès. 

Informatique - Editeurs de logiciels

L'étude annuelle de la fédération professionnelle Syntec Numérique, dont les résultats ont été dévoilés en octobre dernier, permet d'avoir une vision complète du secteur français. Le chiffre d'affaires de l'industrie a bondi de 12% en 2017 à 15 milliards d'euros. Cette forte croissance est identique à celle observée en 2016. Les trois champions du logiciel français (Dassault Système, Criteo et Ubisoft) tirent les résultats. Néanmoins en excluant ces trois grands acteurs, la progression reste forte, comprise entre 7% et 8%. La croissance est bien répartie entre les différentes tailles d'entreprises et les entreprises de moins de 5 millions d'euros de chiffres d'affaires enregistrent même près de 50% de croissance sur deux ans. L'un des moteurs du développement du secteur provient de la migration vers le modèle du logiciel à la demande, commercialisé comme un service cloud (SaaS pour software as a service). Ce modèle, qui constitue une révolution du mode de distribution, représente 31% du chiffre d'affaires du Top 250 en 2017, contre 26% en 2015. Seul bémol au développement de la filière : la difficulté récurrente à recruter des développeurs.

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Société(s) citée(s) :
Société(s) citée(s) :