La valeur du jour à Paris AIRBUS : les livraisons accélèrent en mars, le titre en profite

(AOF) - L’action Airbus survole la place de Paris aujourd'hui, à la faveur d’un gain de 2,80% à 103,62 euros. Les nouvelles sont bonnes pour le géant aéronautique qui a accéléré ses livraisons d’avion...


(AOF) - L’action Airbus survole la place de Paris aujourd'hui, à la faveur d’un gain de 2,80% à 103,62 euros. Les nouvelles sont bonnes pour le géant aéronautique qui a accéléré ses livraisons d’avions en mars 2021. En effet, le groupe en a livré 72 le mois dernier. C’est le double du mois de mars 2020, qui avait été fortement impacté par la crise du Covid-19, et un niveau comparable à celui de mars 2019, moment où la crise du Coronavirus n’existait pas.

Comme à son habitude, la famille des A320 s'est distinguée avec 60 livraisons (dont 57 version neo). S'y ajoutent 8 avions A350 et 4 appareils A220.

Au total, Airbus a donc livré 125 avions lors du premier trimestre 2021, à 44 clients. Le groupe est ainsi parvenu à dépasser les attentes du marché qui s'établissaient à 122 appareils.

Deutsche Bank juge cette performance encourageante. Il affiche donc toujours une recommandation d'Achat sur la valeur, associée à un objectif de cours de 105 euros. Il met toutefois en garde contre un excès d'optimisme : il est encore trop tôt pour affirmer qu'Airbus sera en mesure de dépasser son objectif de livraisons pour l'exercice 2021 (566 unités comme en 2020), car le groupe a commencé à mieux répartir les livraisons entre les trimestres.

Pour sa part, UBS ne boude pas son plaisir et se dit conforté dans sa prévision de 610 appareils livrés en 2021. De ce fait, le broker a confirmé, en première approche, sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 125 euros sur le titre Airbus.

L'accélération des livraisons est toujours une occasion de se réjouir pour Airbus, puisque c'est au moment de la prise de possession de l'avion que les clients paient la majeure partie de la facture.

Le prochain catalyseur pour Airbus sera la publication de ses résultats du premier trimestre 2021, le 29 avril prochain.




AOF - EN SAVOIR PLUS



Points clés

- Constructeur aéronautique co-leader mondial avec Boeing, né en 1949 sous le nom d'Aérospatiale, diversifié dans les satellites ;
- Chiffre d'affaires de 70,5 Mds€, tiré des avions civils à 77 %, des activités défense & espace à 15 % et des hélicoptères à 8 % ;
- Carnet de commandes de 81,2 Md provenant à 31 % d'Asie-Pacifique, à 28 % d'Europe, à 18 % d'Amérique du nord, à 9 % du Moyen-Orient, à 6 % d'Amérique latine ;
- Capital ouvert avec des positions fortes des Etats français, allemand (11 % chacun) et espagnol (4 %), le conseil d’administration étant présidé par Denis Ranque, Guillaume Faury étant directeur général ;
- Situation financière déséquilibrée en 2019 par les amendes américaines, française et britannnique (3,6 Mds€) et par les charges sur le programme A400M (1,2 Md€) et aggravée par la perte de 480 M€ au 1er trimestre 2020, l'autofinancement libre étant négatif, d'où une nouvelle facilité de crédit levée en mars, portant le total à 4,5 Md€s.


Enjeux

- Initiative « Prochain chapitre » fondée sur 3 piliers - simplification, renforcement et croissance - et visant à créer une entreprise plus rentable et plus résistante : - priorité 2020 : continuité des affaires et reprise la plus rapide possible, grâce au   soutien apporté à l'écosystème aérien (compagnies commerciales) - investissements dans un avenir durable en étant le leader de la décarbonisation de  l'industrie ;
- Retombées des succès 2019: exécution des commandes pour le nouvel Aibus 321XLR, le satellite OneSat, le démarrage du programme de l'avion militaire européen FCAS, hélicoptère H145 à 5 pales.


Innovation

- 4 axes prioritaires : excellence opérationelle, renforcement de la chaîne de valeur de production de données, capturer l'expérience du client final et accroître la réactivité ;
- Plateformes ouvertes - Skywise pour l'industrie aéronautique civile, et SmartForce pour les acteurs militaires - enrichies par la collecte de données d'Aerial,centre d'innovation Acubed, la « silicon vallée » du groupe, mise à disposition des démonstrateurs de vol par Airbus UpNext, soutien aux startups via l'accélérateur BizLab et le fonds AirbusVentures... ;


Environnement

- Des sites opérationnels organisés pour atteindre, avant 2050, une suppression totale des émissions de CO2 et de la pollution de l'air et de l'eau, recours aux énergies renouvelables avec, notamment, l'appui du E-Aircraft systems house, près de Munich, pour les systèmes à propulsion alternatifs;
- Offre de produits et services éco-efficaces et prise en compte des défis         environnementaux;
- Collaboration avec les autres acteurs de l'aéronautique ;


A suivre (dont impact de la pandémie)

- Relèvement de la division défense & espace, plombée par l'échec à l'export du transporteur militaire A400M ;
- Maintien des relations avec les fournisseurs ;
- Impact de la pandémie : recul des commandes au 1er trimestre;
- Plan d'action face à la pandémie : pause d'un tiers de la production industrielle, réduction des dépenses en capital de 700 M€, report et  suspension d'activités non essentielles à la continuité des activités et respect des engagements clients  ;
- Dividende 2019 supprimé et objectifs 2020 suspendus.



Des fondamentaux d’une croissance mondiale qui demeurent


La crise actuelle ne remettrait pas durablement en cause les fondamentaux de la croissance mondiale du transport aérien, qui devrait retrouver un rythme de 4 % par an en moyenne sur les vingt prochaines années. Cela devrait assurer un doublement du nombre de passagers aériens sur la période, ainsi qu'un quasi-doublement de la flotte mondiale, qui atteindrait 48.400 avions en 2039.
Les avions monocouloirs moyen-courriers, de type Airbus A320 et Boeing 737, représenteront toujours la plus grosse partie de la demande, avec 32.270 livraisons prévues sur vingt ans. Une prévision quasi-identique à celle de 2019. L’Asie, en particulier la Chine, hébergera la plus grande partie de la flotte mondiale (presque 40% contre 30% actuellement).

2021 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Société(s) citée(s) :
Société(s) citée(s) :