La Bourse de Tokyo part en hausse dans le sillage de Wall Street

La Bourse de Tokyo débutait en hausse mardi, préférant mettre de côté les violentes manifestations aux Etats-Unis et les tensions sino-américaines pour se concentrer sur le redémarrage de l'économie m...

La Bourse de Tokyo débutait en hausse mardi, préférant mettre de côté les violentes manifestations aux Etats-Unis et les tensions sino-américaines pour se concentrer sur le redémarrage de l'économie mondiale, à l'instar de Wall Street.

Après 01H00 GMT l'indice Nikkei des principales valeurs était en progression de 0,91% à 22.263,06 points pendant que l'indice élargi Topix s'appréciait de 0,99% à 1.584,34 points.

La veille, la Bourse de New York, généralement prescriptrice de la tendance du lendemain à Tokyo, avait fini en légère hausse, faisant le choix de se concentrer sur la reprise économique.

Les Etats-Unis restent cependant secoués par de violentes manifestations qui touchent de nombreuses villes, dont New York et Washington, un peu plus d'une semaine après le décès d'un Afro-Américain, George Floyd, lors de son interpellation à Minneapolis (nord).

Sur le front géopolitique, les tensions restent vives entre la Chine et les Etats-Unis, Pékin ayant menacé d'une "contre-attaque" après une série de sanctions et de restrictions visant les intérêts chinois annoncées vendredi par le président Donald Trump.

Malgré tout, "le marché japonais est porté par la hausse à New York mais l'impression d'une surchauffe à court-terme pourrait limiter les gains", a estimé dans une note Toshiyuki Kayanama, analyste pour Monex.

Du côté des valeurs

La plupart des secteurs d'activité représentés sur le Nikkei étaient dans le vert en début de séance, les télécoms et l'immobilier étant les valeurs attirant le plus les investisseurs. A l'inverse, les fournisseurs de gaz et d'électricité étaient dans le rouge.

ASAHI BOUCLE UNE MÉGA-ACQUISITION: le brasseur japonais Asahi Group Holdings (+3% à 4.214 yens) a annoncé lundi avoir finalisé son acquisition des activités australiennes du numéro un mondial de la bière AB InBev, annoncée en juillet 2019, pour 16 milliards de dollars australiens (environ 9,8 milliards d'euros).

Du côté des devises et du pétrole

Le yen était quasi stable face au dollar vers 01H00 GMT, à raison d'un dollar pour 107,58 yens contre 107,59 yens lundi à 21H00 GMT.

La monnaie japonaise s'appréciait légèrement face à l'euro, qui valait 119,73 yens contre 119,81 yens la veille.

L'euro baissait aussi un peu face au dollar, à raison d'un euro pour 1,1129 dollar contre 1,1136 dollar lundi.

La perspective du prochain sommet de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+), qui pourrait être avancé à jeudi selon des rumeurs de marché, soutenaient les cours du pétrole en Asie: vers 01H00 GMT le prix du baril de brut américain WTI gagnait 0,34% à 35,56 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,5% à 38,51 dollars.

els/etb/elm

© 2020 AFP