Clôture Paris : le CAC40 reperd 0,69%

LA TENDANCE Après quatre séances en (légère) progression, le CAC40 a reperdu 0,69% ce jeudi à 5.039 pts, retombant même brièvement sous les 5.000 points ce matin avant de limiter son repli... A...

LA TENDANCE

Après quatre séances en (légère) progression, le CAC40 a reperdu 0,69% ce jeudi à 5.039 pts, retombant même brièvement sous les 5.000 points ce matin avant de limiter son repli...
Aucun catalyseur n'est venu de la Fed hier soir. Son discours est apparu en effet relativement attendu et les investisseurs espéraient davantage que la confirmation de sa politique un peu plus laxiste en termes d'inflation... La banque centrale US a en effet a promis de maintenir ses taux d'intérêt au niveau actuel jusqu'à ce que l'inflation remonte "modérément" au-dessus de 2% pendant "un certain temps". "Cela devrait constituer une déclaration très puissante de soutien à l'activité économique" et favoriser un retour plus rapide à 2% d'inflation, a expliqué Jerome Powell.

ECO ET DEVISES

Les opérateurs ont pris connaissance ce jour du statu quo de la Banque d'Angleterre. Comme anticipé, la BoE a maintenu à la mi-journée son taux directeur à 0,1%, son plus bas niveau historique, et son programme d'achats d'actifs à 745 milliards de livres sterling. Des décisions prises à l'unanimité par les neufs membres du Comité de politique monétaire.
"Les données économiques nationales récentes ont été un peu plus fortes que ce que le Comité avait anticipé dans son rapport de mois d'août, bien que, compte tenu des risques, il n'est pas clair qu'elles soient instructives sur la façon dont l'économie se comportera à l'avenir... Le Comité continuera à suivre la situation de près et se tient prêt à ajuster la politique monétaire en conséquence pour remplir sa mission. Le CPM continuera à examiner l'éventail des mesures qui pourraient être prises pour atteindre son objectif".

Le Comité semble notamment clairement envisager un éventuel taux négatif pour faire face à une éventuelle dégradation de la situation. Le Royaume-Uni a subi la contraction économique la plus violente des pays du G7, son produit intérieur brut ayant chuté de 20% sur le trimestre avril-juin.
A l'image de la Fed, la BOE a par ailleurs répété son engagement à ne pas resserrer ses taux jusqu'à ce que l'inflation britannique, actuellement de 0,2%, se rapproche durablement de son objectif de 2%. Malgré l'accent mis sur les taux d'intérêt ce jeudi, les économistes prédisent que la prochaine action de la BOE sera d'étendre le programme d'achat d'obligations, qui devrait être augmenté de 50 milliards de livres en novembre.

La chute des prix dans la zone euro est confirmée. Le taux d'inflation annuel dans la région a bel et bien atteint -0,2% en août, contre 0,4% en juillet, selon les données finales d'Eurostat. Il faut remonter en 2016 pour voir la trace d'une inflation négative sur le Vieux continent. S'agissant des principales composantes de l'inflation, les plus fortes contributions proviennent de l'alimentation, alcool & tabac (+0,33 points de pourcentage), suivis des services (+0,30 pp), des biens industriels hors énergie (-0,03 pp) et de l'énergie (-0,77 pp). En séquentiel, les prix à la consommation affichent un repli de 0,4%. L'inflation 'annuelle' core est par ailleurs tombée sur un plus bas historique le mois passé, à 0,4%, après +1,2% en juillet.
L'euro remonte ce soir sur les 1,1825/$, tandis que le Brent pointe à 43$.

VALEURS EN HAUSSE

Orapi bondit de plus de 14%, dopé par le fort redressement de sa rentabilité au premier semestre. Le spécialiste des solutions et produits techniques d'hygiène et de maintenance a réalisé sur les six premiers mois de l'année un EBITDA de 22,4 ME, soit 16% du chiffre d'affaires, en hausse de 13 ME sur un an, pour des revenus de 140,4 ME, en progression de 9,1% à périmètre courant (+12% à périmètre constant). Le résultat opérationnel courant a atteint 15,2 ME, en hausse de 12,3 ME.

Synergie remonte aussi de 14% suivi de Virbac qui gagne 8,7% après ses comptes semestriels. Le résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions s'élève à 85,5 ME en progression par rapport au premier semestre 2019, soit 66,9 ME. Le résultat net - Part du Groupe s'établit à 47,2 ME, soit une forte hausse par rapport au premier semestre de l'année précédente où il était de 26,4 ME. Virbac anticipe un chiffre d'affaires qui pourrait se situer dans le haut de la fourchette, précédemment communiquée, de -3% à 0% sur l'année 2020 à périmètre réel.

Akwel : +8% avec Voluntis et Valneva (+5%)

Rallye : +3% avec Air France KLM, Vilmorin

EDF : +2,5% avec Transgene, Neurones, ADP, Spie et LNA

FNAC Darty : +2% avec Atari, Casino

Rexel : +1,5% en compagnie de Bouygues, Michelin, CGG

VALEURS EN BAISSE

Unibail-Rodamco-Westfield (-10%) a annoncé le lancement d'un plan d'au moins 9 milliards d'euros afin de renforcer le bilan de la compagnie foncière spécialisée dans les centres commerciaux, qui ont été durement frappés par la pandémie de coronavirus. Ce plan prévoit notamment une augmentation de capital de 3,5 milliards d'euros, intégralement souscrite par un syndicat bancaire. Hier soir, Moody's a dégradé la note crédit long-terme du groupe de 'A3' à 'Baa1' avec une perspective 'stable'. "Le déclassement de la note à Baa1 reflète les attentes accrues en matière d'endettement et les perspectives d'exploitation plus faibles pour la société et le secteur plus large de l'immobilier de détail", souligne l'agence.

Klepierre : -8% avec Abiomyx, Savencia (-6%) avec Solocal

Gl Events : -4,5% avec Aubay, Carmila,

Somfy : -3% suivi de Faurecia, Infotel, AST Groupe, Alten

Valeo : -2,5% avec Scor

FDJ : -2% suivi de Publicis, Total, Carrefour

AXA abandonne 1,5%. Oddo BHF a pourtant réitéré son conseil 'achat' sur l'assureur avec un objectif de cours de 24 euros. Bolloré, Icade et Chargeurs reperdent aussi plus de 1%.

Société(s) citée(s) :
Société(s) citée(s) :