CAC40: 3ème lundi d'euphorie, l'actu concrete ne compte plus

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (+1,43% vers 4.762) finit près des plus hauts du jours, l'E-Stoxx50 gagne 0,9% à 3.078. Le CAC40 flirte avec l'euphorie pour le 3ème lundi d'affilée, et sur ...

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (+1,43% vers 4.762) finit près des plus hauts du jours, l'E-Stoxx50 gagne 0,9% à 3.078.
Le CAC40 flirte avec l'euphorie pour le 3ème lundi d'affilée, et sur fond de volumes inexistants (1,75MdsE à 17H29, 2,5MdsE à 17H35).


Le CAC grimpe pour des raisons qui semblent fragiles (le déconfinement se poursuit, 'on espère' que la reprise va s'accélérer), dans le sillage de Wall Street qui repasse dans le vert (+0,3%).

A croire qu'il n'existe aucun vent contraire et seulement des raisons d'arborer l'optimisme le plus béat sur les marchés : beaucoup de commentateurs évoquent le soutien monétaire d'une ampleur jamais vu des banques centrales... mais l'argent file plus que jamais les actifs virtuels (ou l'on gagne à tous les coups) et peu vers le monde réel (plein de risque et d'incertitudes).
Le Nasdaq (+0,5% à 9.535) affiche désormais des gains cumulés de 43% sur les 10 semaines écoulées: le plus fort gain et le plus rapide de l'histoire.

Parmi les 'faits' totalement ignorées par le marché ce lundi, il y a eu l'annonce que Pékin recommande aux importateurs chinois de suspendre ses achats de soja et de viande de porc: le programme d'achats conclu avec les Etats Unis en 2019 n'a par ailleurs été exécuté qu'à hauteur de 12% sur les 5 premiers mois de l'année... mais personne à Wall Street ne semble y voir un problème.

Les marchés ne s'émeuvent pas plus des émeutes raciales et sociales qui se répandent comme une traînée de poudre à travers les Etats Unis (la Maison Blanche encerclée par les manifestants, Trump mis à l'abris dans le 'Bunker'): si le Covid-19 n'empêche pas le Nasdaq (+0,5%) de renouer avec ses records absolus, pourquoi une situation insurrectionnelle affecterait-elle l'économie américaine ?

De surcroît, les chiffres du jour sont 'moins pires que prévus':
Wall Street semble saluer l'ISM de l'activité dans l'industrie manufacturière aux Etats-Unis.
Elle s'est contractée au mois de mai, mais à un rythme moins sévère que le mois précédent et ressort en hausse à 43,1%, soit 1,6 point de pourcentage de plus que les 41,5% du mois d'avril, un niveau qui reste toutefois inédit depuis la crise de 2009.

Les économistes attendaient une hausse légèrement plus importante, avec un consensus établi autour de 44.

Le sous-indice de la production a progressé de 5,7 points, à 33,2 après 27,5 en avril, tandis que celui des nouvelles commandes est remonté à 31,8 contre 27,1 le mois précédent.

Celui de l'emploi a atteint 32,1, après 27,5 en avril.

En France, l'indice des acheteurs PMI d'IHS Markit dans le secteur manufacturier se redresse de 31,5 en avril vers 40,6 en mai (mieux que les 40,3 anticipés).
La réunion, jeudi, du conseil des gouverneurs de la BCE devrait néanmoins constituer l'élément marquant de la semaine pour les marchés obligataires, avec de nouvelles mesures de soutien à l'économie (rachats de dettes).

Les investisseurs attendent notamment une extension du plan 'Pandemic Purchase Program' (PEPP) mis en place par l'institution de Francfort, un programme flexible de rachats d'actifs d'au moins 750 milliards d'euros visant créances commerciales, obligations souveraines et obligations d'entreprises.



Côté valeurs, Unibail dominait avec un gain de +10,2%, devant Publicis avec +8,2% puis Renault (+6,2%), devant Peugeot (+4,6%) .

EDF et son partenaire, le géant chinois du nucléaire CGN, ont annoncé avoir franchi une nouvelle étape dans la phase de construction du projet EPR de Hinkley Point, au sud-ouest de l'Angleterre, avec la coulée du béton de la dalle du deuxième réacteur.

Sanofi annonce la clôture de la vente de ses 13 millions d'actions ordinaires Regeneron par voie d'offre publique, au prix de 515 dollars l'action, l'option de surallocation ayant été pleinement exercée par les banques coordinatrices.



Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Société(s) citée(s) :
Société(s) citée(s) :