Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Les bons résultats portent les bourses en attendant la Fed

(AOF) - Les marchés américains sont attendus en légère hausse à l'ouverture, au cours d'une journée très chargée en résultats d'entreprises. Ceux-ci ont globalement été satisfaisants, les géants de la...


(AOF) - Les marchés américains sont attendus en légère hausse à l'ouverture, au cours d'une journée très chargée en résultats d'entreprises. Ceux-ci ont globalement été satisfaisants, les géants de la tech se payant même le luxe, une fois encore, de pulvériser toutes les attentes. Boeing a pour sa part surpris en retrouvant le chemin des bénéfices. Mais le plus important pour les investisseurs reste toutefois la décision de politique monétaire de la Fed, attendue à 20h. En pré-ouverture, le Dow Jones avance de 0,14%, alors que le Nasdaq grimpe de 0,8%.



 


Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont légèrement réduit leurs pertes en seconde partie de séance. Outre la poursuite de la baisse des indices chinois le matin, ce recul s'explique par la prudence des investisseurs à quelques heures de l'annonce des résultats d'Apple, Microsoft et Alphabet. Les résultats du jour, GE et Tesla notamment, ont dans leur grande majorité dépassé les attentes. Les statistiques économiques ont été ignorées. L’indice Dow Jones a clôturé en repli de 0,24% à 35 058,52 points tandis que le Nasdaq Composite a cédé 1,21% à 14 660,58 points.




Les chiffres macroéconomiques


Les stocks des grossistes américains ont progressé de 0,8% sur un mois en juin, selon les données préliminaires du Census Bureau, après une hausse de 1,3% en mai.

La balance commerciale des Etats-Unis pour les biens a accusé un déficit de 91,21 milliards de dollars en juin, selon les données préliminaires du Census Bureau. Elle était de déficitaire de 88,16 milliards un mois plus tôt.




Les valeurs à suivre




Apple


Apple a présenté hier des résultats bien supérieurs aux attentes, toutes ses lignes de produits ayant surperformé et en particulier les iPhone haut de gamme. La firme à la pomme a généré au troisième trimestre, clos fin juin, un bénéfice net de 21,74 milliards de dollars, soit 1,30 dollar par action, contre respectivement 11,25 milliards de dollars et 65 cent par action, un an plus tôt. Le consensus IBES de 1,01 dollar a été largement dépassé. Le chiffre d'affaires a pour sa part bondit de 36% à 81,40 milliards d'euros.



Alphabet

Alphabet, société-mère de Google, a dévoilé hier des profits très supérieurs aux attentes, soutenus par l'accélération de la digitalisation du monde. Au deuxième trimestre, la célèbre firme Internet a enregistré un bénéfice net de 18,525 milliards de dollars, soit 27,26 dollars par action, à comparer avec un bénéfice net de 6,959 milliards de dollars, soit 10,13 dollars par action, un an plus tôt. Le consensus Bloomberg s'élevait à seulement 19,35 dollars. Le résultat opérationnel est passé en un an de 6,38 milliards à 19,36 milliards de dollars.



Boeing

Le constructeur aéronautique Boeing a pris par surprise les investisseurs en dégageant un profit pour la première fois depuis 2019. Au deuxième trimestre, le concurrent d’Airbus a enregistré un bénéfice net à 567 millions de dollars, soit 1 dollar par action, contre une perte nette de 2,395 milliards de dollars, représentant 4,20 dollars par action, un an auparavant. Retraité des éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 40 cents, dépassant le consensus FactSet d’une perte de 87 cents.




Mattel

Mattel a enregistré une perte de 5,5 millions de dollars au second trimestre 2021, soit 2 cents par action, à comparer avec une perte de 111 millions, ou 32 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le fabricant de jouets a généré un bénéfice par action de 3 cents, alors que les analystes sondés par FactSet s'attendaient à une perte de 5 cents par action. Les ventes ont quant à elles bondi de 40% pour atteindre 1,03 milliard de dollars, contre 879 millions attendus.



McDonald's

McDonald's a réalisé un bénéfice de 2,22 milliards de dollars au second trimestre 2021, soit 2,95 dollars par action, contre 483,8 millions, ou 65 cents par action, l'an passé à la même époque. Le bénéfice par action ajusté des éléments exceptionnels a atteint 2,37 dollars, contre un consensus FactSet de 2,11 dollars. Le chiffre d'affaires ressort à 5,89 milliards de dollars, en hausse de 56,7% sur un an, dont 40,5% en comparable, alors que les analystes attendaient 5,58 milliards. Sur deux ans, les ventes ont progressé de 6,9% en données comparables, dont +14,9% aux Etats-Unis.



Microsoft

Microsoft a présenté hier soir des résultats supérieurs aux attentes, soutenus par ses activités dans le cloud. Au quatrième trimestre, clos fin juin, le géant de l'informatique a vu son bénéfice net bondir de 47% à 16,50 milliards de dollars, soit 2,17 dollars par action. Hors éléments exceptionnels, il est ressorti à 1,95 dollars, à comparer avec le consensus Bloomberg de 1,92 dollar. Le chiffre d'affaires trimestriel a atteint pour sa part 46,2 milliards de dollars, en hausse de 32% sur un an, alors que les analystes attendaient 44,30 milliards de dollars.



Pfizer
 
A l'occasion de la publication de ses comptes du deuxième trimestre, Pfizer a relevé ses objectifs 2021 grâce aux revenus générés par le vaccin contre le Covid-19. Il cible désormais des revenus entre 78 et 80 milliards de dollars pour un bénéfice par action ajusté entre 3,95 et 4,05 dollars. Son vaccin contre le Covid-19 devrait générer un chiffre d'affaires d'environ 33,5 milliards de dollars, reflétant les 2,1 milliards de doses qu'il prévoit de livrer cette année sur la base des contrats signés à la mi-juillet.



Starbucks

Starbucks a annoncé un bénéfice trimestriel pour la période d'avril à juin 2021 de 1,15 milliard de dollars, soit 97 cents par action, après une perte de 678 millions, ou 58 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA est de 1,01 dollar par action, pour un consensus FactSet de 78 cents. Les ventes de l'enseigne ont bondi de 77,7% à 7,5 milliards de dollars, alors que le consensus visait 7,29 milliards.

2021 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance