A suivre aujourd'hui... VOLTALIA

(AOF) - Voltalia a achevé son augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires pour un montant d'environ 376 millions d'euros. Le taux de souscription a att...


(AOF) - Voltalia a achevé son augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires pour un montant d'environ 376 millions d'euros. Le taux de souscription a atteint 109,5% (dont 98,9% à titre irréductible et 10,6% à titre réductible). La capitalisation boursière de Voltalia ressort à 920 millions d'euros après création des 40 829 520 actions nouvelles, sur la base du cours de clôture de 10,25 euros au 10 juillet 2019.

Suite à leurs souscriptions, Creadev et Proparco, actionnaires stratégiques, détiennent 69,85% et 4,10% du capital respectivement, tandis que la BERD (Banque Européenne de Reconstruction et de Développement) entre au capital de Voltalia avec 2,78%

Le flottant s'élève à 213 millions d'euros contre 116 millions d'euros avant augmentation de capital et s'élève à 23,15% du capital (contre 23,09% avant l'augmentation de capital).

Le produit net de l'augmentation de capital dote Voltalia des moyens supplémentaires pour financer son objectif d'une capacité consolidée d'au moins 2,6 GW en exploitation ou en construction à horizon 2023.




AOF - EN SAVOIR PLUS

Services aux collectivités

La valeur boursière des grands utilities européens a fondu sur les dix dernières années. La capitalisation d'Engie (ex-GDF Suez) est tombée autour de 34 milliards après un plus haut de 98 milliards en 2008. Quant à EDF, sa valorisation avoisine les 40 milliards d'euros, contre un point haut à 155 milliards en 2007. Plusieurs facteurs pénalisent les valorisations : d'abord l'intervention des pouvoirs publics, qui n'est pas un gage de stabilité pour les investisseurs car les politiques peuvent varier. De plus, les décisions gouvernementales sont différentes d'un pays à l'autre : si la Pologne subventionne ses centrales à charbon, l'Allemagne au contraire va accompagner à hauteur de 40 milliards d'euros les collectivités et les acteurs pour une sortie progressive du charbon d'ici à 2038. Toutefois les énergéticiens positionnés sur les énergies renouvelables s'en tirent bien. C'est le cas de l'espagnol Iberdrola ou de l'italien Enel.

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Société(s) citée(s) :
Société(s) citée(s) :