A suivre aujourd'hui... Soitec

(AOF) - Au premier semestre 2022-2023, clos fin septembre, Soitec a connu une hausse de 28% de son bénéfice net à 95 millions d’euros. Sur cette période, le spécialiste des matériaux semi-conducteurs ...


(AOF) - Au premier semestre 2022-2023, clos fin septembre, Soitec a connu une hausse de 28% de son bénéfice net à 95 millions d’euros. Sur cette période, le spécialiste des matériaux semi-conducteurs a enregistré un Ebitda des activités poursuivies de 167 millions d’euros, en hausse de 22% et reflétant une marge de 35,5%. Elle est légèrement moins élevée qu’au premier semestre 2021-2022 où elle était ressortie à 36,8%.

Déjà connu, le chiffre d'affaires a atteint 471 millions d'euros, en hausse de 26% en données publiées et 18% à périmètre et taux de change constants.

Soitec précise avoir généré un free cash-flow de 7 millions d'euros, " alors que les investissements de capacité ont encore augmenté ".

Les objectifs pour l'exercice 2022-2023 ont été confirmés. Le spécialiste des matériaux semi-conducteurs vise une croissance du chiffre d'affaires d'environ 20% à périmètre et taux de change constants et une marge d'Ebitda autour de 36%.




AOF - EN SAVOIR PLUS



Points clés

- Leader mondial avec les 2/3 du marché de la production de semi-conducteurs utilisant la technologie SOI (plaques de silicium), reconnue par tous les grands acteurs de l’énergie et de l’électronique et octroyant un quasi-monopole ;
- Chiffre d’affaires de 1 Md€ réalisé à 61 % en Asie, 25 % en Europe et 14 % aux Etats-Unis ;
- Modèle d'affaire fondé sur 3 expertises -Epitaxie et Smart Cut et Smart Stacking - au service de 4 marchés de masse : smartphones, automobile, centres de données et internet des objets ; 
- Trois actionnaires de référence dans le capital -BPI France (10,35 %), le chinois NSIG Sunrise (10,35 %) et  CEA Investissement (7,31 %), Eric Meurice présidant le conseil d'administration de 12 membres et Pierre Barnabé étant directeur général ;
- Bilan solide avec 1 Md€ de fonds propres face une dette de 518 M€. 


Enjeux

- Stratégie 2026 financée par 1,4 Md€ et visant au triplement du chiffre d’affaires à 2,3 Mds€ et à une marge opérationnelle de 40% ;
- Stratégie d'innovation avec 2 technologies uniques -Smart cut et Smart stacking- et 2 expertises -épitaxie et matériaux composés- au service de 4 marchés de masse : les smartphones, l'automobile, les infrastructures pour cloud et télécommunications mobiles et l’IoT ;
- R&D à 11 % du chiffre d’affaires (39ème déposeur de brevets en France et 2nd des ETI avec 3 700 brevets dont 2 700 actifs),
- partenariats de co-développement avec CEA, Leti… ou les clients et fournisseurs,
- focus sur l’intégration verticale des circuits et les matériaux de base pour qubits ;
- Stratégie environnementale 2026 validée par le SBTi :
- réduction de 24,6 % vs 2020 des émissions carbone en production et en provenance des fournisseurs et de 24 % de la consommation d’eau,
- recours au frêt maritime,
- offre de produits efficaces énergétiquement ;
- Répartition équilibrée des sites de production (Bernin, Hasselt, Shanghai et Singapour) limitant les risques logistiques ;
- Capacité à surperformer le marché par croissance interne et par partenariats (Qualcomm et GlobalFoundries, STMicro…) et positions sans concurrence dans les substrats de plaques de silicium pour les 4 et 5G cellulaires, renforcées par le rachat de EpiGAN ;
- Visibilité accrue par l’association en amont aux projets des producteurs de semi-conducteurs, d’où les 2 extensions d’usines en 2022.


Défis

- Vers un recul net du marché des smartphones dès 2023 qui devra être compensé par l’offre de fonctionnalités pour la 5G;
- Attente des lancements dans la diversification piézoélectrique, niture de gallium et carbure de silicium et retombées du projet MobiSIC avec Valeo et le CEA-Leti ;
- Après un gain de 18 % de chiffre d’affaires au 1er semestre, objectif 2022-2023 : hausse de 20 % du chiffre d’affaires et marge opérationnelle autour de 36 %.



Marché en croissance et tensions sur les prix

Selon la SIA, les ventes mondiales de puces se sont établies à 151,7 milliards de dollars au premier trimestre 2022, soit une envolée de 23% sur un an. Les ventes ont progressé sur tous les grands marchés régionaux et pour toutes les catégories de produits. Alors que les incertitudes mondiales, notamment la guerre en Ukraine et la crise sanitaire, pèsent sur les chaînes d'approvisionnement, la demande de semi-conducteurs continue de dépasser fortement l'offre. Les fabricants Samsung et TSMC ont annoncé qu'ils allaient relever leurs tarifs, dans un contexte où les acteurs du secteur disposent de bonnes marges de manœuvre et bénéficient d'un pouvoir de négociation renforcé. Toutefois les hausses de salaires et les prix des composants pourraient peser sur les performances futures.

2022 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Société(s) citée(s) :
Société(s) citée(s) :