A suivre aujourd'hui... Fountaine Pajot

(AOF) - Fountaine Pajot a présenté ses comptes du premier semestre 2021/22. Le résultat net part du groupe est en forte amélioration à 5,655 millions d'euros contre 536 000 euros, un an auparavant. D...


(AOF) - Fountaine Pajot a présenté ses comptes du premier semestre 2021/22. Le résultat net part du groupe est en forte amélioration à 5,655 millions d'euros contre 536 000 euros, un an auparavant. Des éléments exceptionnels sans effet cash, avaient impacté le résultat net part du groupe du premier semestre 2020/21. L'excédent brut d'exploitation est ressorti à 12,9 millions d'euros, contre 13,2 millions d'euros un an auparavant, " impacté par les tensions inflationnistes sur les matières premières et les difficultés d'approvisionnement ".

Le chiffre d'affaires du spécialiste de la fabrication de bateaux de plaisance a atteint 90,6 millions d'euros, en progression de 7%.

" La dynamique commerciale constatée sur cette première partie de l'exercice et la forte visibilité du carnet de commandes permettent d'anticiper une nouvelle année de croissance des ventes à +10% sur l'exercice " a indiqué le spécialiste de la fabrication de bateaux de plaisance.

Dans le cadre de son développement pour une plaisance décarbonée, Fountaine Pajot a scellé un partenariat renforcé en prenant une participation majoritaire dans Alternatives Énergies.

Alternatives Énergies bénéficie d'une longue expérience dans le développement et l'intégration de systèmes de propulsion-énergie zéro émission ou hybride pour la navigation : passeurs et navettes touristiques à propulsion électro-solaire, chalands multi-missions à technologie hybride, prolongateur d'autonomie à hydrogène…




AOF - EN SAVOIR PLUS



Les petits parcs d’attraction à la peine

Chiffre d’affaires en recul, investissements à réaliser : ces acteurs ne sortent pas la tête de l’eau. Ces parcs, qui accueillent 100.000 à 350.000 visiteurs par an, ont dû réduire leurs investissements suite à la crise sanitaire. Or chaque année ils investissent entre 10% et 20% de leur chiffre d’affaires  pour créer de la nouveauté et attirer une nouvelle clientèle venue d’un peu plus loin et la fidéliser. Nombre de ces acteurs, qui se sont endettés pour faire face à la crise, devront bientôt devoir rembourser leurs prêts garantis par l’État (PGE). À l’issue de la première année, les entreprises peuvent décider de rembourser immédiatement leur PGE, l'amortir sur 1 à 5 ans supplémentaires, ou mixer ces deux solutions. Face à un délai qu’il juge insuffisant, le Syndicat national des espaces de loisir d'attractions et culturels (Snelac) demande que le PGE soit transformé en aide à l’investissement pour le secteur ou qu’il soit allongé à 15 ans.

2022 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Société(s) citée(s) :
Société(s) citée(s) :