A suivre aujourd'hui... AKWEL

(AOF) - Akwel sera à surveiller ce lundi. En effet, la valeur a bondi de 15,60% à 17,64 euros sur la place de Paris vendredi, dans le sillage de ses résultats 2018. Si ces derniers se révèlent netteme...


(AOF) - Akwel sera à surveiller ce lundi. En effet, la valeur a bondi de 15,60% à 17,64 euros sur la place de Paris vendredi, dans le sillage de ses résultats 2018. Si ces derniers se révèlent nettement dégradés, comme on pouvait s’y attendre, l’équipementier automobile s’est montré globalement rassurant concernant ses perspectives, avec notamment un retour à un cash flow positif en 2019 et la confirmation de son objectif de chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros à horizon 2020.

Ces éléments ont conduit LCM a réitéré sa recommandation Achat sur la valeur, ainsi que son objectif de cours de 21 euros. Dans un contexte difficile pour l'ensemble du secteur automobile, Akwel a réalisé l'an dernier un bénéfice net (part du groupe) de 61,1 millions d'euros, en baisse de 28% sur un an. Pour sa part, le résultat opérationnel courant ressort à 77,4 millions d'euros (-32,8%), laissant apparaître une marge idoine de 7,3%, en recul de 3,9 points.

Quant au chiffre d'affaires annuel, il s'établit à 1,06 milliard d'euros, en hausse de 3,7 % en publié et de 9,4 % à périmètre et taux de change constants.

LCM explique que la rentabilité aura fortement souffert de la hausse des coûts matières et des pertes générées par les nombreux démarrages et la montée en puissance des dernières capacités de production.

Le bureau d'études évoque également la hausse de la masse salariale (+7,3%) et les compléments de provisions pour 23 millions d'euros, qui pèsent pour 2 points sur la marge opérationnelle courante, et qui expliquent, en partie, la déviation par rapport à ses estimations d'un résultat opérationnel courant de 81 millions d'euros.

Toutefois, au-delà de ces résultats annuels dégradés, les investisseurs retiennent la tonalité plutôt rassurante du groupe pour 2019 et le fait que la période d'intenses investissements est désormais derrière lui.

LCM estime que cela devrait laisser la place à l'amélioration des fondamentaux (absorption des coûts fixes par la hausse des volumes, diminution des foyers de pertes sur les derniers lancements capacitaires et programmes) et à un retour de cash significatif (forte baisse des investissements et du besoin en fonds de roulement).

In fine, Akwel anticipe pour 2019 une nouvelle progression de son activité, avec un retour à un free cash-flow positif. En parallèle, l'équipementier a confirmé son objectif de réaliser un chiffre d'affaires de l'ordre de 1,2 milliard d'euros à l'horizon 2020.




AOF - EN SAVOIR PLUS

Automobile - Equipementiers

Sur les dix dernières années, la croissance des efforts en R&D des grands équipementiers a été en moyenne de 7%. Ils se sont lancés dans une course aux investissements, renforcée par le fait qu'ils se retrouvent confrontés à une nouvelle concurrence de la part de start-up sur certaines technologies. Des cycles de vie parfois plus courts des produits exigent aussi des efforts en R&D toujours plus importants. Ces tendances ont engendré un mouvement de consolidation du secteur depuis quelques années. Un exemple récent est le rachat par l'équipementier japonais Calsonic Kansei de la filiale de Fiat Chrysler, Magneti Marelli, pour 6,2 milliards d'euros. Autres effets induits : la multiplication de partenariats et la création d'incubateurs en interne afin de soutenir des start-up innovantes.

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Société(s) citée(s) :
Société(s) citée(s) :